formation d'un éclair

Publié le par groupe G

Un cumulonimbus orageux, un nuage, est un immense réservoir de charges électriques. Les origines de ces charges électriques restent mystérieuses. On suppose qu’elles sont crées par les frottements provoqués par les nombreux tourbillons à l’intérieur du nuage entre les poussières, gouttes d’eau et cristaux qui le composent ou bien qu’elles résultent des changement d’état de l’eau (gaz, liquide, solide) dans le nuage. Ces charges électriques sont soit négatives soit positives. Le nuage orageux rassemblent des paquets de charges positives et des paquets de charges négatives. Ces paquets s’attirent mutuellement lorsqu’ils sont de signes opposés( deux charges de siqnes contraires s’attirent ). Si cette attraction devient trop forte, il y a un déclenchement d’une décharge électrique destinée à équilibrer les charges. C’est l’ECLAIR. I Il existe une attraction entre les charges négatives situées à la base du nuage et les charges positives qui s’accumulent au sol. La base du nuage et le sol représentent deux éléctrodes géantes séparées par une nappe d’air isolante. Celle-ci devient de moins en moins étanche au passage de l’électricité au fur et à mesure que l’attraction entre les forces devient plus forte. Quelques charges négatives du nuage finissent par s’extrairent, attirées par les charges positives au sol. II Les charges négatives tentent de trouver le meilleur chemin vers le sol, elles essayent différents chemins pour finalement les abandonner ce qui donnera comme résultat final le dessin d’une veritable arborescence de l’éclair dans l’air. Les charges positives au sol tentent aussi de trouver le plus court chemin pour remonter vers le ciel : elles s’accumulent sur des points élevés, comme la cîme des arbres, et en jaillissentmême pour former un petit arc électrique. III Les charges éléctriquent se rencontrent. L’éclair peut enfin emprunter le canal dessiné par les charges électriques pour déferler jusqu’au sol.

Publié dans www.oragedestpe

Commenter cet article